Insolite sciences

  • ? Comment en 1969 une fusée a pu traverser les ceintures de Van Allen, comment les pellicules photos ont échappé aux rayonnements, les boitiers Hasselblad n’ayant pas eu de dispositifs particuliers ? ceintures de radiations « Les flux de protons de très hautes énergies rencontrés dans la zone interne sont les plus dommageables pour les satellites, en particulier pour les cellules photoélectriques des panneaux solaires. » sur aeronomie

Groupes isolés de neurones essayant de se connecter les uns aux autres via des micro-tunnels, capturés en time-lapse avec un microscope. Crédit: Dr. Renaud Renault

L’éruption a déclenché des tsunamis dans le Pacifique, avec des vagues de 1,74 mètre mesurées à Chanaral, au Chili, à plus de 10 000 kilomètres de l’éruption et des vagues plus petites observées le long de la côte Pacifique, de l’Alaska au Mexique, en passant par la Californie. Au nord du Golden State, les abords du port de Santa Cruz ont été inondés et des bateaux ont été déplacés, rapporte le Los Angeles Times. L’expert japonais Imamura Fumihiko, professeur à l’université Tohoku a expliqué à la télévision japonaise NHK que le tsunami de samedi 15/01 avait probablement été causé par des vibrations atmosphériques, conséquences de l’éruption volcanique. « Nous pensons que la quantité d’énergie libérée par l’éruption était équivalente à une quantité de TNT comprise entre 5 et 30 mégatonnes (5 à 30 millions de tonnes) » a déclaré le scientifique de la Nasa James B. Garvin. L’éruption a été plusieurs centaines de fois plus puissante que la bombe atomique américaine larguée sur la ville japonaise d’Hiroshima en août 1945, dont la puissance était estimée à environ 15 kilotonnes (15.000 tonnes) de TNT. Des secours d’urgence ont été envoyés par plusieurs pays. Le choc « dépasse de loin tout ce que les gens d’ici ont pu connaître », a déclaré la journaliste Mary Lyn Fonua, basée à Nuku’alofa.

Le tokamak supraconducteur expérimental avancé (EAST), l’un des six réacteurs à fusion nucléaire chinois, vient de maintenir un plasma chauffé à plus de 70 millions de degrés Celsius pendant plus de dix-sept minutes. Il s’agit d’un record.

Leave a Comment