« C’est pour notre bien »

« Dans le siècle à venir, deux dixièmes de la population active suffiraient à maintenir l’activité de l’économie mondiale ». Le problème se poserait alors sur la manière de gouverner 80 % de la population restante, superflue dans la logique libérale, ne disposant pas de travail ni d’occasions d’aucun type, ce qui nourrira une frustration croissante.

Hans Peter Martin et Harald Schumann arguent que c’est ici qu’est entré en jeu le concept proposé par Brzezinski : le « tittytainment », un mélange d’aliment physique et psychologique qui endormirait les masses et contrôlerait leurs frustrations et leurs protestations prévisibles. Le même Brzezinski explique l’origine du terme « tittytainment », comme une combinaison des mots anglais « tit » (« sein ») ou « titillate » (« titiller », c’est-à-dire « taquiner pour exciter gentiment ») et « entertainment » (« divertissement »).

https://wikimonde.com/article/Tittytainment

Leave a Comment

Force et Puissance