Les Amish

(en cours de rédaction – recherches en cours)

Nous avons un « président » qui a dit que ceux qui refusent la Tech sont des Amish, ce qui nous amène, grâce à lui à nous intéresser à ces personnes qui ont décidé de vivre autrement et qui en ont parfaitement le droit.

De notre côté nous respectons chaque personne et nous sommes très curieux de découvrir des modes de vie différents afin d’en tirer des enseignements, car nous avons toujours beaucoup à apprendre des autres.

Comme nous sommes traités régulièrement d’anti-vax (?) par les médias subventionnés, nous nous plongeons tranquillement sur ce sujet des vaccins, des vrais et des faux. Sujet sur lequel nous nous étions intéressés auparavant en suivant la doctrine, les ordres et en se faisant piquer sans se poser de questions, depuis l’enfance. Nous remercions donc tous ces comment dire, tous ces donneurs d’ordres qui n’aiment pas la contradiction, tels des enfants gâtés. Ils nous ont permis d’élargir nos connaissances.

Il revient assez souvent dans des articles une forte interrogation sur l’autisme car aux Etats-Unis, par exemple, il y a de plus en plus d’enfants autistes. En cherchant les causes cela pourrait être les produits chimiques, les vaccins ou d’autres causes. Bien sûr, le contraire eût été étonnant, la piste des vaccins a été vite évacuée, avec des pressions, même sur un acteur-réalisateur qui a fait un film sur ce sujet et n’a pas pu le distribuer car c’était financièrement trop risqué/plaintes déposées.

Nous avons trouvé un article intéressant sur le rapport des Amish aux vaccins. Il sera à analyser.

Autisme, ça augmente.. Article de 2014 le Monde « Un enfant américain sur 68 est autiste, soit 30 % de plus qu’en 2012. Ces chiffres montrent que l’autisme est près de cinq fois plus fréquent chez les garçons que chez les filles, et qu’il y a également plus d’enfants blancs touchés que d’enfants noirs. Article de 2018 « Le taux d’autisme monte aux Etats-Unis, devenant un problème de santé publique « urgent ». Ces troubles neuro-développementaux ne cessent d’augmenter. Ils concernent un enfant sur 59, contre un enfant sur 68 selon les précédentes estimations en 2014 et 1 sur 5 000 en 1975.

« Les troubles des interactions sociales sont le symptôme des troubles autistiques qui persiste le plus fréquemment au cours de la vie. Environ 50 % des personnes souffrant d’autisme infantile présentent des troubles sévères des interactions sociales à l’âge adulte. L’expression des émotions s’améliore davantage chez les personnes avec autisme infantile sans retard mental que chez celles avec retard mental. » source Vidal

https://theierecosmique.com/2018/07/16/les-amish-les-vaccins-et-lautisme/amp/

A suivre…

Leave a Comment