Raison garder

Il est très difficile d’aller contre une masse quand une idéologie s’est répandue.

Les arguments même très bien documentés, glissent comme l’eau sur la plume d’un canard.

Surtout quand on est en présence d’un processus de stigmatisation.

Il se déroule en 4 étapes :

1- l’étiquetage des gens,

2- l’émission d’une opinion basée au départ sur l’émotionnel, avec l’utilisation de stéréotypes attachés aux étiquettes, avec un vocabulaire clivant, méprisant, des mots tels que « antivax », « ennemi du progrès », « tu ne crois pas à la science », « farfelu », « conservateur », « complotiste », « mais tu es pour Poutine », « Poutine est fou »,

3- ensuite vient la séparation, ils ne sont pas comme nous, ils sont dangereux, il faut s’en méfier, ils sont dans une secte…

4- enfin la discrimination, jusqu’à ne pas écouter, ne pas les prendre en considération, les exclure.

Vous voulez essayer de convaincre quelqu’un qui a tort ? laissez tomber.

Quand on a adhéré de bonne foi à une croyance, elle devient identitaire.

Quand cette croyance est attaquée, même si elle est fausse, on réagit comme si on était physiquement attaqué, ce sont les mêmes zones du cerveau qui sont activées (vérifié par des images en résonance magnétique). Contredire une conviction, même erronée chez quelqu’un, c’est un ressenti comme porter atteinte à son intégrité corporelle. La personne se blinde et se ferme.

C’est peine perdue dans un 1er temps, mais c’est très important de ne pas lâcher car on prend date pour la suite et on a averti.

Il semble bien que nous assistons à des attaques contre les opinions, contre la liberté de penser. Ce sera les temps forts des années qui viennent si Macron repart pour 5 ans, aucune raison qu’il change sa politique qui est d’asservir ; de diluer la France pour qu’il ne reste qu’une population obéissante, soumise, asservie sous la propagande, socialement physiquement et financièrement contrôlée, au sein d’une Union européenne au service des entités privées de la gouvernance mondiale. Une tyrannie enrobée dans une pseudo bonne conscience du bien collectif. Certains disent qu’ils sont capables de tout même de truquer les élections. Les médias aux ordres font déjà le travail de promotion comme en 2017. Au niveau des candidats, l’objectif est d’éparpiller les votes pour qu’on retrouve au 2ème, le quasi même choix. Une fois de plus cela risque d’être le même scénario avec un épouvantail.

Il ne restera aux partisans des libertés individuelles respectueux des droits fondamentaux, que de faire sécession avec le régime collectivo-financier qu’il met en place avec ses amis du forum économique mondial et de l’OMS qui édicte des lois supranationales. Courage, ténacité et positivité, en attendant.

Raison garder

Leave a Comment

Force et Puissance