L’oxyde de graphène

Le nom de ce composé inorganique de carbone, d’oxygène et d’hydrogène revient souvent sur différents sites ou posts sur les réseaux sociaux. Les médias subventionnés assurent par exemple qu’il n’y en pas dans le « vaccin » Pfizer. vaccin entre «  » car il ne s’agit pas d’un vaccin traditionnel avec virus complet atténué mais de produit de thérapie génique composé d’ARn messager utilisant la protéine de pointe « spike » du virus sars-cov2 afin que le corps fabrique du virus et déclenche le système immunitaire pour qu’il fabrique des anticorps.

L’oxyde de graphène sous forme de nanoparticules est un éléments fibreux, qui peut être conducteur d’ondes.

La question se pose de sa présence ou non dans les produits expérimentaux.  Peut-être que tous les lots ne sont pas forcément concernés, peut-être il n’y en a pas, toutefois un doute persiste. Le doute c’est bien ce qui permet d’avancer dans les connaissances et aussi dans une démarche de recherche d’informations. Sinon on se contente de faire un copier coller des dépêches de l’AFP et l’on va au bar se faire bronzer sur la terrasse (si tu as ton passe).

Cela demande bien plus de travail de faire des recherches au lieu de répéter la doxa. On remarque que les chasseurs de « fausses nouvelles » vont très vite et font des efforts pour essayer de justifier le contraire de ce que prétendent des sites alternatifs. Souvent il y a des arguments vaseux appuyés sur les dires des fabricants qui sont donc juges et parties.

 

Un brevet d’un « vaccin » chinois à ADN avec du graphène

(lien) indique que le produit contient de l’oxyde de graphène. Cela existe donc.

Ci-dessous une copie d’écran au cas où le site ne serait plus accessible. La traduction donnée par google traduction est la suivante : « Résumé : La présente invention appartient au domaine des nanomatériaux et de la biomédecine, et concerne un vaccin, plus précisément, le développement d’un nano-vaccin recombinant nucléaire contre le coronavirus 2019-nCoV. L’invention comprend également le procédé de préparation du vaccin et son application dans l’expérimentation animale. Le nouveau vaccin contre le coronavirus contient de l’oxyde de graphène, de la carnosine, du CpG et un nouveau coronavirus RBD ; combine la carnosine, le CpG et le nouveau coronavirus RBD sur le cadre de l’oxyde de graphène ; la séquence codante du CpG est montrée dans SEQ ID NO 1 ; Le nouveau vaccin susmentionné coronavirus RBD signifie que la région de liaison du nouveau récepteur de protéine de coronavirus peut produire des anticorps spécifiques à titre élevé contre RBD chez la souris, ce qui fournit un soutien solide pour la prévention et le traitement du nouveau coronavirus. »

ce qui est étonnant c’est ce « nouveau coronavirus RBD » ? de quoi s’agit-il ? cela semble être la spike, mais pourquoi nouveau ?

En cherchant sur un site il y a cette définition : « Un domaine récepteur-grippant (RBD) est une partie fondamentale d’un virus situé domaine sur sa pointe qui lui permet d’entrer au bassin aux récepteurs de fuselage pour gagner l’entrée dans des cellules et pour mener à l’infection. Ce sont également les objectifs primaires dans la prévention et la demande de règlement des viraux infection, y compris le coronavirus 2 (SARS-CoV-2) – le virus de syndrome respiratoire aigu sévère qui entraîne la covid 19. ».

Le biomédical

Etude de 2011 avec Zhuang Liu « Le graphène en tant que star de la recherche sur les matériaux a attiré une attention considérable au cours des dernières années dans divers domaines, y compris la biomédecine. Dans ce travail, pour la première fois, nous utilisons avec succès le graphène comme nano-véhicule non toxique pour une transfection génique efficace. L’oxyde de graphène (GO) est lié à des polymères cationiques, la polyéthylèneimine (PEI) avec deux poids moléculaire…, tous deux stables dans solutions physiologiques. Les tests de toxicité cellulaire révèlent que notre complexe GO-PEI-10k présente une toxicité considérablement réduite pour les cellules traitées par rapport au polymère nu PEI-10k. Les complexes GO-PEI chargés positivement sont capables de se lier davantage à l’ADN plasmidique (ADNp) pour la transfection intracellulaire du gène de la protéine de fluorescence verte améliorée (EGFP) dans les cellules HeLa. Alors que la transfection d’EGFP avec PEI-1.2k semble être inefficace, une expression élevée d’EGFP est observée en utilisant le GO-PEI-1.2k correspondant comme agent de transfection. D’autre part, GO-PEI-10k montre une efficacité de transfection EGFP similaire mais une toxicité inférieure par rapport à PEI-10k. Nos résultats suggèrent que le graphène est un nouveau nano-vecteur de livraison de gènes avec une faible cytotoxicité et une efficacité de transfection élevée, prometteur pour de futures applications en thérapie génique non virale.« 

https://pubs.rsc.org/en/content/articlelanding/2011/NR/c0nr00680g

une autre étude https://pubs.rsc.org/en/content/articlelanding/2016/nr/c5nr09208f

Encore une étude indiquant la présence d’oxyde de graphène dans les injections géniques contre le covid ICI « Mais il n’y a personne en France qui peut regarder ça et vérifier ??? !!! l’oxyde de graphène cela revient très souvent. « Tous ces objets laminaires étaient répandus dans la fraction aqueuse du sang (Figure 1) ou de l’échantillon vaccinal (Figures 2 et 3) et aucun composant décrit par le brevet déposé ne peut être associé à ces feuilles. »

Un test maintenant (31 juillet 2021) « Un nouveau test chimio-phononique au graphène pour le SARS-CoV-2 peut défier les tests PCR » ICI j’ai traduit le texte car parfois les liens disparaissent ! « Des feuilles de graphène fonctionnalisé ont rapidement détecté le virus SARS-CoV-2 dans des recherches menées à l’Université de l’Illinois à Chicago (UIC), ouvrant la voie à une alternative aux tests PCR sous la forme d’un test optique précis et en temps réel pour COVID- 19. Le système chimio-phononique du graphène décrit par les chercheurs de l’UIC dans ACS Nano détecte l’effet de la protéine de pointe sur la phononique du graphène fonctionnalisé avec un anticorps. « Il semble distinguer la protéine de pointe du SRAS-CoV-2 d’un mélange complexe d’autres protéines et enzymes dans la salive artificielle ainsi qu’un autre membre de la famille du virus betacorona: la protéine de pointe MERS-CoV », selon le professeur Vikas Berry, chef de génie chimique à l’UIC College of Engineering et auteur principal de l’article, et ses collègues. Parce que le graphène n’a qu’un atome d’épaisseur, toute molécule se fixant à sa surface provoque un changement notable de l’énergie électronique. Par conséquent, la sensibilité et la spécificité sont élevées. La limite de détection était d’environ 3,75 fg/mL dans la salive artificielle et d’environ 1 fg/mL dans une solution saline tamponnée au phosphate. Surtout, la détection était spécifique à la protéine de pointe SARS-CoV-2. Le système n’a pas réagi aux protéines de la salive humaine artificielle ou à la protéine de pointe MERS-CoV. Les résultats ont été renvoyés en cinq minutes environ. Dans ce système de détection, l’anticorps du virus SARS-CoV-2 est chimiquement lié au graphène, qui fonctionne comme un transducteur Raman. Cela permet à ce système chimio-phononique de graphène de mesurer directement les changements dans l’excitation des molécules dans les feuilles de graphène (un processus appelé graphène phononique). Le système de détection a le potentiel de devenir une plate-forme technologique de diagnostic. « La chimie de surface peut être modifiée pour diagnostiquer d’autres variantes virales et maladies », ont écrit les auteurs. Cela inclut la détection des variantes de COVID-19 et des particules virales entières. « Nous développons des capteurs en graphène depuis de nombreuses années. Dans le passé, nous avons construit des détecteurs de cellules cancéreuses et de sclérose latérale amyotrophique (SLA) », a déclaré Berry dans une interview avec The Engineer, une publication britannique. Pour les diagnostics COVID-19, les chercheurs ont fonctionnalisé le graphène avec un anticorps RBD de pointe SARS-CoV-2. La proximité de la protéine de pointe à l’anticorps déclenche un décalage vers le bleu dans le pic 2D lorsqu’il est analysé par spectroscopie Raman et, par conséquent, la détection. Contrairement à d’autres approches de diagnostic, la chimio-phononique du graphène mesure la réaction du graphène à la liaison de la protéine de pointe SARS-CoV-2 plutôt que de mesurer la signature phonémique de l’analyte mesuré. Par conséquent, il doit être – et est – sensible aux changements, même minimes, causés par les analytes se fixant à la surface du graphène. Le graphène peut être modifié par une molécule à proximité immédiate par deux méthodes : un transfert de charge ou un déclenchement par moment dipolaire. Cette modification altère la bande électronique et provoque un changement dans le décalage Raman 2D et dans ses énergies phononiques de diffusion. Il est important de noter que le système de détection est facile et relativement peu coûteux à fabriquer. Comme le souligne l’article, ce système chimio-phononique au graphène offre une mesure directe de l’analyte avec peu de réactifs et ne nécessite pas de connexions électriques ou de réactions secondaires électrochimiques. Pour que cette approche fonctionne, cependant, du graphène de haute qualité est nécessaire. Sinon, des défauts matériels peuvent entraîner une liaison non spécifique et des problèmes de détection. La limitation la plus importante, selon Berry et ses collègues, est «le coût relativement élevé du spectromètre Raman» pour détecter le virus et analyser les données. Ils suggèrent cependant que cela peut ne pas être un problème pour les laboratoires à volume élevé. Aujourd’hui, la RT-PCR est considérée comme l’étalon-or pour les tests COVID-19. En fait, cela représente environ 90 % des tests COVID-19 qui avaient reçu l’autorisation de la Food & Drug Administration (FDA) des États-Unis en avril 2021. La PCR offre un débit élevé, une sensibilité élevée et une spécificité élevée, et peut détecter les cas actifs d’infection. Il a cependant certaines limites, soulignent les auteurs. En particulier, les tests PCR nécessitent un certain niveau de compétence pour être exécutés. L’équipement PRC nécessaire pour les tests à grand volume a tendance à être basé dans de grands laboratoires certifiés CLIA, très complexes, ce qui limite la disponibilité. La logistique d’acheminement des échantillons de patients vers ces laboratoires et le retour des résultats peuvent également prendre beaucoup de temps, entraînant des retards de diagnostic qui permettent à la maladie de se propager. Avec une période d’incubation de trois à cinq jours, « Ces (limitations) nécessitent le développement d’une plate-forme de détection de virus simple et capable de fournir des résultats rapides, tout en restant fiable », ont écrit Berry et ses collègues. Ils suggèrent que ce chimio-phononique au graphène pourrait répondre à ce besoin. La recherche a été financée par Ramaco Carbon, l’Office of Naval Research et l’Université de l’Illinois à Chicago. Des brevets ont été déposés sur ce travail. »

Un autre test avec de l’oxyde de graphène « Il s’appelle le SARS-CoV-2 RapidPlex et a été conçu par l’Institut Caltech. Grâce à une couche de graphène percée de pores, ce kit de test permet de détecter trois biomarqueurs du COVID-19 sans passer par un laboratoire.

Pour mémoire (ce sont avec des virus atténués dons ok) que des vaccins par voie nazale existe pour les veaux « un vaccin intranasal qui agit localement au niveau de la porte d’entrée des pathogènes. B ovalto Respi Intranasal assure une protection précoce et rapide contre deux virus: PI3 (Parainfluenza 3) et RS (syncitial). « 

Oula alors ça, je ne sais pas du tout, inconnu ! mais il y a tellement de trucs tordus de nos jours (à rechercher) DARPA Hydrogel avec du lithium dans écouvillon PCR (glande pinéale) https://eveilinfo.org/2021/05/01/les-ecouvillons-des-tests-pcr-seraient-ils-concus-pour-implanter-lhydrogel-darpa-dans-votre-corps/

Message récupéré qui est à analyser

Récupéré NON VERIFIE par moi-même mais ça revient sans cesse depuis des mois cette histoire (c’est l’atome de carbone qui a en effet 6 protons – 6 neutrons 6 électrons. le graphène n’existe pas à l’état naturel. ) «  »QU’EST CE QUE L’OXYDE DE GRAPHENE ? 6 électrons 6 protons 6 neutronsLe graphène est un allotrope du carbone. Dans sa forme la plus simple, le graphène est le matériau le plus léger, le plus fort, le plus mince et le meilleur conducteur thermique et électrique à ce jour.L’oxyde de graphite, autrefois appelé oxyde graphitique ou acide graphitique, est un composé inorganique de carbone, oxygène et hydrogène dans des ratios atomiques variables. Il est obtenu en traitant du graphite avec des oxydants forts.Le site orwell city a été le 1️⃣er à dénoncer l’oxyde de graphène dans les 💉,😷, test pcr,test antigenique,hydrogel, et futur spray nasopharyngé.L’oxyde de graphène donne tous les symptômes attribués au C🅾️VID 1️⃣9️⃣ et ceux attribués aux effets secondaires des 💉.Il acquiert dans le corps des propriétés magnétiques et c’est un super conducteur.Il possède une bande d’absorption électronique. L’excitation électronique, sa reconnaissance magnétique est précisément dans la 3️⃣ème bande de fréquence de la 5g.Dans le corps l’oxyde de graphène cause:➡️ des thromboses➡️des caillots➡️perte d’ odorat➡️altération du système immunitaire ➡️inflammation des muqueuses ➡️pneumonie bilatéraleCaractéristiques :➡️très oxydant pour l’organisme➡️chute de la glutathion➡️destruction du système immunitaire➡️fréquence de résonance 🔛5️⃣GCarences en glutathion :➡️vieillissement accéléré➡️problèmes neurologiques➡️cancers➡️maladies cardiaques➡️diabete➡️maladies pulmonaires➡️hépatites➡️problèmes rénaux➡️problèmes de grossesse,accouchement,d’allaitementL’oxyde de graphène possède une bande d’absorption à partir de laquelle il s’oxyde bien plus rapidement quand on appuie sur le bouton qui active la 5️⃣G.Quand il est excité l’oxyde de graphène multiplie ✖️ses fréquences.Avec un signal minimum il s’oxyde bcp plus vite et brise l’équilibre entre les taux de glutathion et la toxicité ☠️de l’organisme, altérant le comportement du système immunitaire qui ne peu faire face dès que les neutrophiles « globules blancs « tentent de le phagocyter comme si c’était le sars-cov2.Ces pièges sont fait de « toile d’araignée🕸« d’ADN🧬 garnis de protéines qui aide les globules blancs a détruire les bactéries 🦠et les champignons🍄. L’oxyde de graphène cause des changements spécifiques dans la composition lipidique de la membrane cellulaire des globules blancs, amenant a la libération des pièges.Une personne🧍‍♂️ peut etre contrôlée ou neuro-contrôlée🧠 à distance.9️⃣8️⃣% d’oxyde de graphène dans Pfizer💉 et astrazeneca💉.ANTIDOTE AU GRAPHENE :Antioxydant puisant:➡️Glutathion➡️vitamine C,D➡️magnésium➡️crucifere➡️sélénium➡️glutamineQU’EST CE QUE LE GLUTATHION ?Le glutathion est une protéine naturellement produite par l’organisme.Il est composé de 3️⃣acides aminés :🔸️acide glutamique🔸️la cysteine🔸️la glycineSon action antioxydante puissante intervient pour ralentir le vieillissement cellulaire et limiter les dommages du stress oxydatif.En tant qu’épurateur de l’organisme, le glutathion aide le cerveau🧠 à combattre les attaques radicalaires dont il est l’objet. Il aiderait ainsi à préserver de la sénescence le siège de la pensée et de la mémoire.L’oxyde de graphène est éliminé par les taux de glutathion du corps et c’est pour ca qu’ils voudront nous administrer une 2️⃣ème, 3️⃣ème, 4️⃣ème doses aussi souvent afin d’avoir une dose considérable de graphène.Le taux de glutathion diminue a partir de 3️⃣0️⃣ans et chute 📉considérablement à partir de 6️⃣5️⃣ans. Il est particulièrement bas dans la population obèse.ÉLIMINATION DES TOXIQUES ☠️ET MÉTAUX LOURDS:En se liant à différents composés toxiques☠️ il joue un rôle majeur dans la défense de l’organisme contre les xénobiotiques (substances étrangères à l’organisme, carcinogenes,pollution,pesticides, métaux lourds, médicaments💊…) »

à suivre car le sujet est complexe et demande une recherche approfondie d’éléments fiables.

1 thought on “L’oxyde de graphène

Leave a Comment